Questions des professionnels - PrimoSignes




Menu
Menu
Aller au contenu
Questions
des professionnels
_________________
Non pas du tout !
En formation je vous montrerai les signes à réaliser et vous aurez l’occasion de vous exercer à travers des comptines, des histoires et des mises en situations. En plus, vous recevrez les images de toutes les comptines et tous les signes appris. Vous pourrez les afficher dans le lieu le plus opportun ou en faire un petit livret.

Faut-il connaître la langue des signes pour se former ?

La langue des signes est une langue à part entière, au même titre que le néerlandais, le français ou l’allemand. C’est une langue visuelle qui a sa propre grammaire, ses propres expressions et ses dialectes. Les signes réalisés prennent tout leur sens lorsqu’ils sont accompagnés des expressions faciales et corporelles. C’est-à-dire qu’un même signe peut avoir deux (ou plusieurs) significations en fonction des attitudes du corps et des expressions du visage.
 
La communication signée, quant à elle, n’emprunte que quelques signes (= gestes) à la langue des signes belge francophone (LSB). Lorsque vous parlez aux enfants, ces signes sont ajoutés sur certains mots que vous voulez mettre en évidence. C’est un peu comme si, dans un texte, vous mettiez un mot en fluo pour le rendre plus visible.

Les signes viennent en soutien, ils ne remplacent JAMAIS la parole !

Quelle est la différence entre la langue des signes et la communication signée ?

La communication signée s’adresse essentiellement aux bébés entendants, entre 0 et 2 ans, puisque le but est de faciliter la communication et la compréhension avant l’apparition du langage.
 
Mais cet outil est également très intéressant si vous accueillez un enfant porteur de handicap qui rencontre des difficultés de communication OU si vous accueillez des enfants de langue étrangère.

Si les plus grands côtoient les plus petits, ils s’approprieront cet outil très amusant et, eux aussi, prendront un énorme plaisir à reproduire les gestes qu’ils vous voient faire.

Avec quels enfants pratique-t-on la communication signée ?

Non, pas du tout puisque vous ne remplacez JAMAIS les mots par les signes. Vous continuez à parler normalement aux enfants.

Certaines études montrent même que les bébés qui baignent dans la communication signée parlent plus tôt, ont un vocabulaire plus riche et font des phrases plus longues. Cela est dû au fait que les signes activent la même zone du cerveau que pour l’apprentissage du langage.

La communication signée retarde-t-elle le langage ?

Cela ne pose aucun problème, ni pour l’enfant ni pour les parents.
L’enfant s’adapte facilement. Evidemment, il commencera par ce qui est le plus simple pour se faire comprendre : le signe ! Mais si cela ne fonctionne pas, il cherchera un autre moyen.
Lors de la formation nous verrons également comment il vous est possible de faire le lien avec les parents.

Et si les parents ne signent pas à la maison ?

Pas de panique ! En formation vous répéterez les signes plusieurs fois pour bien les intégrer, au travers des comptines, des histoires et de mises en situations. Aussi, vous recevrez les photos et les descriptifs de chaque signe appris. Vous pourrez les afficher ou en faire un petit livret.

Et puis… l’important c’est que vous vous amusiez, même si le signe n’est pas parfait. Le but n’est pas d’apprendre la langue des signes. Le but est de faciliter la communication entre vous et les enfants, dans la joie et l’amusement.

Et si on ne reproduit pas bien le signe ?

Oui, bien sûr !
Chaque signe et chaque comptine vus en atelier sont repris sur un support que vous recevrez. Vous pourrez les afficher ou en faire un cahier.

Va-t-on recevoir un support qui nous aidera à nous souvenir des signes ?

Plusieurs critères entrent en ligne de compte :
 
  • Le caractère unique de l’enfant. Chaque enfant est différent et chacun évolue à son propre rythme. Pensez qu’il s’agit d’un outil à mettre à sa disposition. En aucun cas on force l’enfant à signer !!!
  • L’âge de l’enfant : avant 6 mois, l’enfant n’a pas les capacités motrices pour signer.
  • La régularité avec laquelle vous signez. Au plus l’enfant voit les signes, au plus vite il les intégrera et pourra les reproduire.
  • La réponse que vous donnez à l’enfant lorsqu’il signe. Si vous avez vu le signe et que vous répondez à sa demande, il va comprendre qu’il est plus efficace de signer que de pleurer ou de crier. Ça l’encouragera très certainement à signer de plus en plus.

Combien de temps faut-il pour qu’un enfant signe ?

Je me déplace partout en Wallonie et la formation a lieu dans votre structure.

La formation se déroule près de chez vous, partout en Wallonie.

Où se déroule la formation ?

Contact
Stéphanie Eugène
+32 493 16 11 90
info@primosignes.be
> Nos CGV et CPV
Retourner au contenu